Il y a deux semaines, je ne sais pas comment j’ai fait mais je me suis retrouvée à moitié bloquée du cou. J’arrivais avec peine à tourner la tête, je ne vous parle même pas de porter des charges. Travaillant une bonne partie de la journée à mon bureau, cela n’arrangeait pas les choses, aussi, j’ai décidé de ressortir mon baume du tigre afin d’accélérer mon rétablissement. Pour ceux qui aiment les produits naturels et multi-usage, le baume du tigre est un peu le remède miracle. Ils peut soigner de nombreux maux et s’avère donc remplacer certains médicaments vendus sans ordonnance. Pratique donc à emmener dans sa trousse à pharmacie quand on part en voyage. Aujourd’hui je vous propose de faire le point sur ses différents usages et en prime à la fin de cet article, une petite recette maison pour faire vous-même votre baume du tigre !

Des origines lointaines

Le baume du tigre vient de Chine et fut inventé par un herboriste vers la fin des années 1870. C’est en redécouvrant les vertus de l’alliance du camphre, du menthol et du cannelier de Chine que Aw Chu Kin eu l’idée de créer ce baume. Sous la forme de crème, cette alliance agissait comme un analgésique local, naturel et puissant : le baume du tigre était né et sa popularité ne fit qu’augmenter. C’est à partir de 1926 que le baume devient la marque Tiger Balm et se répand dans toute l’Asie.

Quelle est sa composition

On trouve aujourd’hui différentes recettes selon les marques mais à la base il existe deux baumes du tigre : le rouge et le blanc. Toutes les deux contiennent du camphre, du menthol et de l’huile essentielle de clou de girofle. Ensuite, la version rouge contient de l’huile essentielle de cajeput, menthe poivrée et enfin de l’essence de cannelle. La version blanche, quant-à elle contient de l’huile essentielle d’eucalyptus. Le baume du tigre rouge aura une action chauffante tandis que le baume du tigre blanc aura une action rafraîchissante. Enfin, sachez qu’en France certaines versions sont interdites à cause du pourcentage de camphre contenu dans le baume.

Comment on l’utilise ?

Si vous avez une version chauffante, vous pourrez l’utiliser dans les cas suivants :  douleurs musculaires notamment mal de dos ou torticolis, migraines (avec l’huile essentielle de menthe poivrée). La version rafraîchissante, sera elle plus adaptée aux rhumes, piqûre d’insectes, sinusite, toux (merci l’eucalyptus !). Il est important d’appliquer le baume en friction (surtout en cas de douleur musculaire) et non pas en massage pour chauffer rapidement la zone, puis, dès que la sensation de chaleur est là vous pouvez arrêter. Bien se laver les mains ensuite. Ne pas appliquer sur les muqueuses, les yeux et une peau irritée. Arrêter l’application si une inflammation ou une sensation de brûlure apparaît. Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 7 ans et la femme enceinte également.

Comment faire un baume du tigre maison ?

Un des inconvénients du baume du tigre du commerce est pour moi l’utilisation de paraffine et dérivés du pétrole. Ceci étant, il est très facile de faire son baume maison ! Lors de ma formation en aromathérapie, notre professeur nous avait donné une recette très simple à réaliser.

la recette

Pour faire cette recette vous aurez besoin de beurre de karité (de préférence non blanchit et bio), une huile végétale (jojoba ou amande douce) et des huiles essentielles suivantes : romarin à camphre, menthe poivrée et gaulthérie.

On fait ce que l’on appelle une chantilly de karité, c’est-à-dire que l’on chauffe le beurre de karité jusqu’à le faire fondre puis on ajoute l’huile et on va battre le tout jusqu’à obtention d’une crème onctueuse. Vous trouverez un exemple sur ce blog (pas la peine d’ajouter de l’aloe dans notre cas). Les proportions sont de 60 (karité)/40 (huile).

Ensuite on ajoute 10 gouttes de chaque huiles essentielles et 5 gouttes de vitamines E si vous avez peur que le mélange rancisse.

Le clou de girofle étant très dermo-caustique ainsi que la cannelle, mieux vaut ne pas les inclure. Vous pouvez sinon faire un mélange 50/50 et ajouter 20% de cire d’abeille (ex : 20ml huile, 20g de beurre et 4g de cire). Possibilité également d’ajouter 5g d’huile essentielle de ravintsara qui est booster de votre système immunitaire et également un antiviral.